• Augmenter la taille du texte
  • Réduire la taille du texte
  • Imprimer cette page
  • Enregistrer la page au format PDF
  • Envoyer cette page à un ami

Saint Mauront, Les acteurs de la rénovation

Co-construire : la méthode Cabanon Vertical

Mis en ligne le mardi 29 janvier 2019

Courant 2019, le collectif d’architectes, Cabanon vertical, interviendra à Air Bel et Frais Vallon, deux quartiers dont les espaces publics ont vieilli. De concert avec les habitants et les acteurs locaux, l’association a pour mission de les valoriser en intervenant rapidement tout en favorisant une réappropriation par les habitants.

Depuis 2015, en plusieurs endroits du Parc Bellevue, à Saint-Mauront, on peut observer des blocs de béton lisses et colorés, emboîtés dans le mobilier urbain existant, prolongés par des estrades de bois ou surplombés par des parasols. Ces « micro-architectures », signées Cabanon vertical, ne sont visiblement pas vouées à une fonction unique. S’asseoir à l’ombre, jouer, faire du sport … chacun y voit l’usage qui lui convient. Mais, on peut aussi y lire le reflet de la méthode de l’association qui a co-construit ces modules avec les habitants pour y satisfaire le plus d’envies possible.

Ces interventions éphémères et temporaires s’inscrivent dans une réactivité et une souplesse d’intervention par rapport au projet de renouvellement urbain qui engage la transformation des quartier sur le temps long. Ces aménagements peuvent être réversibles mais permettent d’apporter une réponse concrète aux attentes des habitants sur la valorisation des espaces publiques. 

Cette même méthode guide Cabanon vertical à travers les espaces d’Air Bel et de Frais Vallon. Dans ces deux quartiers, l’association ne part pas de zéro puisque bureaux d’urbanistes et spécialistes de la concertation y ont déjà posé quelques balises : ballades sonores réalisées par les Robins des villes dans le premier, ateliers organisés par la Compagnie des rêves urbains dans le second. Cabanon vertical s’est ainsi imprégné des caractéristiques urbaines des lieux en repérant leurs aspects problématiques.

Face au manque de signalétique dans le cœur labyrinthique d’Air Bel, le collectif préconise, par exemple, la fabrication d’une carte d’orientation, la construction de « haltes piétonnes », faites de modules de jeux ou de détente, ou encore l’aménagement de porches, indispensables à la circulation dans le quartier. À Frais Vallon, les architectes ont identifié deux sites où implanter leurs « micro-architectures » et polariser la vie du quartier. Au-delà de nouvelles possibilités d’usages, ils comptent bien respecter ceux qui y existent déjà, en rénovant, notamment, la piste à bosses qui amuse les enfants.

Autant d’idées que le collectif propose sous forme d’esquisses aux habitants et aux acteurs locaux, dont les gestionnaires des espaces publics et les associations locales, potentielles animatrices des futurs sites Une fois validés, ces aménagements légers seront co-construits avec l’aide des jeunes du quartier, par le biais de chantiers pédagogiques de l’Addap13.

NB : Ces réalisations sont faites dans le cadre du contrat de ville avec des financements Politiques de la Ville (Métropole AMP) en étroite coordination avec les projets de renouvellement urbain.

Retour en haut

Les partenaires de Marseille rénovation urbaine

Marseille Rénovation Urbaine

Marseille Rénovation Urbaine Immeuble CMCI
2 rue Henri Barbusse
13001 Marseille

http://www.marseille-renovation-urbaine.fr/toutes-les-actualites/actualite-23.html

Réalisation : Stratis