• Augmenter la taille du texte
  • Réduire la taille du texte
  • Imprimer cette page
  • Enregistrer la page au format PDF
  • Envoyer cette page à un ami

Les acteurs de la rénovation

Bilan et perspectives du renouvellement urbain à Marseille

Mis en ligne le lundi 4 février 2019

Les élus et acteurs du renouvellement urbain à Marseille se sont réunis mercredi 30 janvier, à l’occasion de la présentation des vœux du GIP. Une occasion pour Arlette Fructus, présidente du GIP MRU et Marie-Emmanuelle Assidon, préfète déléguée pour l'Egalité du territoire et Vice-Présidente du GIP de dresser un bilan et des perspectives du renouvellement urbain à Marseille.

Ce temps fort a rassemblé plus d’une centaine de personnes. Il a permis de mettre en exergue le rôle essentiel de la démarche partenariale, en reprécisant l’investissement de chaque institution pour mener à bien les projets de renouvellement urbain. Ce partenariat, éprouvé depuis plus de 10 ans a en effet permis de conduire 14 PRU singuliers et complémentaires.

Quelques chiffres éloquents témoignent de l’avancement des projets du premier programme : sur 1,2 milliards d’investissement, 846 millions correspondent à des opérations achevés (69%),  282 millions pour des opérations encore en travaux (23%) , il reste 19 opérations sur 422 à engager.

Ce point d’étape met ainsi en avant quelques éléments de bilan 

  • Le Premier Programme a ainsi permis de fluidifier les parcours résidentiels, en permettant la réouverture des choix pour les habitants : 2 600 relogements ont été effectués, moitié sur place, moitié dans d’autres quartiers. Dans un marché locatif social peu fluide, il s’agit d’une réelle opportunité.
  • 3 350 logements en reconstitution de l’offre, dont 400 acquisitions améliorations, soit 120 opérations différentes réinscrivent le locatif dans le tissu urbain de la ville et de ses services. Cette meilleure réparation du locatif social se situe au cœur des ambitions de MRU et de ses partenaires.
  • Avec des équipements créés ou modernisés implantés à l’articulation entre les quartiers, il s’agit de replacer tous les sites dans le « droit commun de la ville ». Le réinvestissement des collectivités permet aussi aux bailleurs de se consacrer plus strictement à l’habitat.
  • Le renouvellement vise également à désenclaver, pour rompre l’isolement, d’abord en complétant la trame viaire, puis en facilitant la mobilité. 
  • La participation habitante a été fortement développée sous toutes ses formes, adaptée à la singularité de chaque site, en sollicitant de multiples compétences associatives.

Les perspectives pour le renouvellement urbain ont à cette occasion été présentées, pour en assurer la suite :

  • Les études territoriales engagées : des études de programmation urbaine et sociale pour poursuivre les projets et en engager de nouveaux
  • Les opérations financées : l’engagement de travaux à hauteur de 40 millions d’euros 
  • Les perspectives de contractualisation :

Le 6 février 2019 se tiendra le Comité d’Engagement de l’ANRU qui permettra de faire un état d’avancement des actions prévues au protocole de décembre 2017, de présenter 37 opérations pour 149 millions d’euros d’investissement, et de définir un calendrier pour contractualiser en 2019.

Retour en haut

Les partenaires de Marseille rénovation urbaine

Marseille Rénovation Urbaine

Marseille Rénovation Urbaine Immeuble CMCI
2 rue Henri Barbusse
13001 Marseille

http://www.marseille-renovation-urbaine.fr/toutes-les-actualites/actualite-23.html

Réalisation : Stratis